Apéritif, Côté cuisine

S’ouvrir l’appétit

17/12/2015

12319514_10153800286306907_1991724483_n

Bonjour à tous! Me revoilà avec le dernier article placé sous le signe des fêtes et du calendrier de l’Avent des blogueuses. Aujourd’hui, je vous donne quelques idées pour vos apéritifs en ces périodes de gras de gastronomie familiale.

Un poil d’exotisme

Attention, avec cette recette indienne, je vous livre une association gagnante : du gourmand, du légume, de l’original, du super simple. Autant dire que vous êtes vernis.

12312365_10153800286136907_96551002_n

Je vous parle de beignets, mais pas de beignets dégoulinants de gras (après, c’est à vous de voir, si vous aimez ça!), d’épices, mais pas de soirée passée à atténuer le feu du piment, d’épinards, mais pas de grimaces dégoûtées: je vous parle de pakoras aux épinards. Il s’agit simplement de beignets aux légumes et à la farine de pois chiches, déclinables donc selon le légume de saison choisi. Allez, trêve de blablas, jugez par vous-mêmes avec la recette:

Pakoras aux épinards

150g de  farine de pois chiches

125g d’épinards frais

1 oignon

1 gousse d’ail

environ 15g de gingembre

1 cuillère à café de curry

1 cuillère à café de curcuma

10 cL d’eau environ

huile pour friture

sel

Dans un saladier, mélanger l’oignon émincé, les épinards découpés grossièrement, l’ail et le gingembre écrasé. Ajouter ensuite le curry et le curcuma. Bien mélanger.

Ajouter la farine de pois chiches petit à petit, tout en mélangeant.

Ajouter environ 10 centilitres d’eau progressivement, tout en mélangeant, jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte. Saler et mélanger.

Chauffer de l’huile pour frire. Quand elle est chaude, confectionner des boules avec la pâte et les plonger dedans.

Retourner les beignets. Les égoutter et les laisser rendre un peu d’huile dans un plat recouvert de papier absorbant.

A déguster encore chauds, les pakoras seront encore meilleurs accompagnés d’un chutney ou d’une sauce.

12319454_10153800286166907_998983015_n

Retour aux traditions

Avouons-le, nous sommes nombreux à aimer déguster les traditionnels noix de Saint-Jacques, saumon fumé, foie gras ou autres huîtres. J’ai chez moi un puriste de ces mets traditionnels, qui n’aime pas trop que je les cuisine… Il les préfère nature, avec un bon pain, un bon vin. Je ménage la chèvre et le chou en proposant des recettes très simples, dans lesquelles le produit n’est pas altéré.

Nids de tagliatelles au saumon fumé

quelques tagliatelles fraîches

eau, sel, poivre

fromage frais

saumon fumé

Préchauffer le four à 180°C.

Faire bouillir de l’eau salée, et y plonger les tagliatelles pendant 2 min, afin qu’elles se détachent, s’assouplissent, mais ne soient pas encore cuites.

Disposer ces pâtes dans des petits moules, de façon à créer des nids. Enfourner pour une dizaine de minutes: les pâtes doivent s’agglomérer et durcir, on ne les retire que quand l’extrémité commencent à brunir, mais pas non plus quand elles sont brûlées…

Démouler ces petits nids et les laisser refroidir. Garnir chaque nid de la préparation suivante: du fromage frais légèrement dilué dans de la crème liquide, assaisonné, et mélangé à du saumon fumé découpé en fines lanières.

Déguster froid, mais ne surtout pas faire les nids trop à l’avance, car on ne peut pas les conserver au frais (les pâtes ramolliraient)!

12305400_10153800286116907_1602454853_n

Cuillères de foie gras et crumble de fruits secs

foie gras

quelques noisettes, cacahuète, noix de pécan, noix de cajou et amandes

(pour une version sucrée/salée, ajouter par exemple quelques cranberries)

ATTENTION C’EST TRES TECHNIQUE

Sortir le foie gras raisonnablement à l’avance. Préparer des cuillères apéritives.

Choisir, en écoutant de la musique ou en dissertant sur la couleur des poils du renard des neiges avec son enfant de 4 ans, quelques fruits secs évoqués ci-dessus.

Rompre le quiet moment en mixant sauvagement ces quelques ersatz d’arachides.

Disposer une quantité non raisonnable de foie gras dans les cuillères parce que quand on aime, on ne compte pas.

Saupoudrer de la mixture de noix.

Se faire les ongles en dégustant un verre de vin blanc parce qu’on l’a bien mérité.

12305420_10153800286291907_98780284_n

Faire travailler les petits lutins

Enfin, parce que Noël c’est super génial quand on a des enfants (si si, toi aussi tu aimes cette hystérie qui dure un mois et se finit en général par une bonne grosse grippe pour ton réveillon du jour de l’an), autant les mettre à contribution avec une autre recette de feignasse. En fait, je réalise que c’est un peu le thème de l’article.

Etoiles croquantes au parmesan

une pâte brisée (recette ici par exemple)

du parmesan

Réaliser de vos blanches/noires/marrons/jaunes/roses/oranges… mains une pâte brisée maison, parce que c’est vraiment meilleur. Incorporer une petite touche de parmesan dans la pâte avant de former une boule prête à étaler.

Etaler la pâte avec les petits marmitons qui adorent ça, mais sous votre contrôle parce que sinon, vous obtiendrez des étoiles légèrement disproportionnées.

Préchauffer le four à 180°C.

Fournir à la progéniture des emporte-pièce étoiles (ou sapins, si vous voulez, on n’est pas sectaires), et découper des sablés.

Disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisée, et enfourner pour 8 minutes environ (variable selon la forme des sablés). Sortir la plaque et saupoudrer de parmesan avant d’enfourner à nouveau pour 3 à 5 minutes. C’est prêt!

12325062_10153800286126907_825001012_n

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Cécile 17/12/2015 at 09:03

    super idée les sablés salés! et la recette de pakoras aux épinards ça me tente vraiment beaucoup!
    Ici on a tenté hier une adaptation de tes shortbreads (j’ai fait ma recette de sablé habituelle – pas suffisamment de beurre en réserve pour faire ta recette complète – et j’ai mis toutes les épices que tu avais cité! ça a eu un succès fou auprès de l’orchestre)! Merci pour toutes ces idées!

    • Reply masala book 17/12/2015 at 20:53

      Génial!! Teste à l’occasion la recette complète, on me la réclame beaucoup. Il faut effectivement assumer le côté beurré… mais que c’est bon!

  • Reply Sop 17/12/2015 at 10:19

    Supers idées car, même si elles sont destinées à la période de Noël, j’ai l’impression qu’elles pourraient aussi constituer le menu d’un apéritif un peu chic et nan mais dis donc tiens, je commence à piocher des astuces pour mes trente ans… 😉
    Ça a l’air délicieux. La case « plein de petites choses excellentes à déguster » sur une table où il n’y a plus de place est cochée (à bas le surimi et les tomates cerise !)
    Et cet humour dans l’article ? Il te va à ravir !

    • Reply masala book 17/12/2015 at 20:51

      Oui, d’ailleurs, cet apéritif a été servi et dévoré par parents et enfants il y a quelques semaines. Merci d’avoir noté les quelques pointes d’humour, j’avoue que ça fait du bien de se lâcher un peu à l’écrit, de se livrer un peu plus… Ca risque d’arriver davantage sur ce blog!

  • Reply Régis 17/12/2015 at 12:23

    J’en ai l’eau à la bouche ! Je transmets toutes ces magnifiques idées à notre cuisinière maison, ainsi qu’à ma grande fille de 16 ans, dans l’espoir de susciter une vocation (après tout, Noël est la meilleure des periodes pour les miracles 😉

    • Reply masala book 17/12/2015 at 20:44

      Tiens, tiens, je ne savais pas que la demoiselle ne s’intéressait pas à la cuisine! Mais elle ne peut pas tout faire, elle a déjà beaucoup de talents par ailleurs… et sa maman cuisine tellement bien qu’elle aurait tort de ne pas simplement savourer! 🙂

  • Reply Anousha 17/12/2015 at 19:26

    « en dissertant sur la couleur des poils du renard des neiges avec son enfant de 4 ans » ? Et alors, verdict?!

    J’ai bien envie de petits sablés, maintenant!

    • Reply masala book 17/12/2015 at 20:43

      Han l’autre elle veut toutes les réponses sans travailler! Y a pas de raison, toi aussi, tu pourras disserter de tels sujets, et même d’autres nettement plus vertigineux comme la place de la terre et de la lune dans l’espace et autres considérations astronomiques… J-1,5!

    Leave a Reply