Côté cuisine, Dessert

Ma cabane au Canada

08/12/2016

J’ai une affection particulière pour les produits originaires du Canada, sans jamais y avoir mis les pieds. Sans pousser loin l’introspection, on peut en trouver des raisons assez simples: influencée par l’imaginaire collectif, cette période de l’année me semble toujours plus confortable dans les pays habitués à subir le froid. Quitte à se cailler les miches, une partie de moi rêve de paysages profondément enneigés tandis que l’autre, consciente de ma frilosité chronique, songe aux bouillottes, boissons chaudes, gants et bonnets à toute épreuve, manteaux et bottes où disparaître entièrement. Une autre explication à cette attirance vers le grand Nord est qu’une partie de ma famille, chère à mon coeur, vit à Toronto. J’en reçois donc quelques nouvelles et des colis, qui me donnent envie d’y aller jeter un oeil. Enfin, pour des raisons complètement magiques, le goût de l’érable et de la noix ont la capacité de me plonger dans un bien-être extatique.

Le dessert que je vous propose aujourd’hui est donc né de l’évidence à partager ce bien-être.

Avec ce dessert, je participe au Calendrier de l’Avent des blogueurs, initié par Emeline, du blog Mignardises et compagnies. A la fin de l’article, vous retrouverez la liste des participants!

3feee57744e482bacc3e6334fe0c450d_html_7a4a7656-jpg-html

Ma cabane au Canada: Biscuit à l’orange, entremets au thé noix de pécan, crème fouettée à l’érable, caramel au beurre salé et amandes, duo de meringues épicées

15416066_10154900077231907_699360358_n

Biscuit à l’orange

170 g de farine
70 g de beurre demi-sel
1 orange
30 g de poudre d’amandes
40 g de sucre
1 jaune d’oeuf légèrement battu

 

Travailler le beurre avec le zeste de l’orange, afin qu’il ramollisse, puis le battre en pommade avec le sucre. Ajouter ensuite la farine. Mélanger, puis ajouter la poudre d’amande. La pâte sera alors granuleuse, il sera impossible d’obtenir une pâte homogène: ajouter le jaune d’oeuf légèrement battu, et le jus de l’orange. Mélanger à la main, afin d’obtenir une pâte de consistance homogène, ni friable, ni collante. Réserver au réfrigérateur environ 20 minutes.

Préchauffer le four à 180°C (th.6).

Étaler la pâte un plan de travail fariné sur une épaisseur assez fine, comme pour un fond de tarte. Découper la pâte à l’emporte-pièce, selon la taille du ou des entremets.
Placer les formes obtenues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour environ 15 min. Attention: la pâte ne doit pas être trop colorée, elle va durcir en refroidissant.

Entremets au thé noix de pécan

50cL de crème liquide entière

du thé « ma cabane au Canada »

15g de sucre glace

2g d’agar agar

Faire infuser le thé dans la crème liquide portée à ébullition et mélangée au sucre, puis la filtrer à l’aide d’une passoire. Faire chauffer la crème à nouveau avec l’agar agar. Réserver un instant à température ambiante, le temps que la crème refroidisse, sans attendre que l’entremets ne prenne.

Crème fouettée à l’érable 

25 cL de crème liquide entière

3 cL de sirop d’érable

Fouetter la crème très froide en chantilly, en ajoutant progressivement le sirop d’érable. Réserver au frais en attendant le montage.

Caramel au beurre salé

100 g de sucre 

120 g de crème liquide entière

 50 g de beurre demi-sel 

1 pincée de sel ou fleur de sel

Pendant que le sucre chauffe dans une casserole à feu vif, porter doucement la crème liquide à ébullition. L’ajouter au sucre lorsque celui-ci prend une couleur caramel (ou lorsqu’il attend 160°C, si vous avez un thermomètre de cuisson et êtes adepte de la précision), et remuer jusqu’à obtenir un mélange homogène (ou jusqu’à ce que le mélange descende à 140°C, si vous êtes toujours aussi pointu). Ajouter hors du feu la fleur de sel et le beurre découpé en petits morceaux. Remuer jusqu’à obtention d’un caramel crémeux.

Duo de meringues épicées

meringue italienne: recette ici

meringues épicées: recette ici. Pour la version épicée, j’ai simplement ajouté une pincée de cardamome, un soupçon de cannelle, et un trait de gingembre. Le tout, en poudre, évidemment.

15416081_10154900077101907_1543242230_n

Le montage, version dôme

Dans un cul de poule chemisé de film alimentaire (ou, quand on est équipé, dans un ou plusieurs moules en forme de dôme), verser d’abord un peu de crème au thé, puis ajouter un peu de caramel, et enfin un peu de crème fouettée à l’érable, avant de répéter l’opération jusqu’à ce que le moule/cul de poule soit rempli. On peut ajouter, comme je l’ai fait, des amandes caramélisées ou bien des noix de pécan concassées dans la crème fouettée. Déposer délicatement le fond de biscuit à l’orange, et réserver au frais au moins 6h. Démouler précautionneusement le tout, et décorer des deux meringues.

15416967_10154900077051907_642115965_n

Retrouvez plein d’idées cuisine et déco tout au long de ce mois de l’Avent, avec:

Afternoon tea Carinette ‘s baking addiction Carnet gourmand C.L.Qui fait de la pâtisserie Gourmandises épicées Les aventures de la tribu de Chacha Les cakes design de Rémi et Julie Les petits plats de mamie Lilly Mignardises et compagnie   … et moi-même!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply