Côté cuisine, Plat

L’art d’accommoder les restes

01/12/2014

    Bienvenue sur « SOS masala!! » ! Alors non, cette catégorie n’est pas l’équivalent d’un numéro à appeler en cas d’urgence. Ce n’est pas non plus un service de livraison de nourriture toute prête. Ce que « SOS masala!! » vous propose, c’est un peu des deux: on voudrait vous empêcher de mourir de faim, mais aussi de dépenser des sommes astronomiques dans des plats parfois peu savoureux et/ou peu diététiques.

Le vide et moi

    Certains soirs ou certains dimanches, il n’y a presque plus rien dans votre frigo, et vos placards ne semblent vous proposer que des aliments peu attrayants/difficiles à marier. Certains jours, il vous reste beaucoup de choses, mais il manque le petit lien entre tous ces éléments pour en faire quelque chose de bon, de présentable (ben oui, même si vous êtes tout seul, ou juste en famille, vous n’avez pas forcément envie de manger à même le tupperware avec un sopalin plié en guise de serviette). C’est à ce moment-là que vous consultez la rubrique « SOS masala!! », ou que vous l’appelez au secours – en espérant qu’on vous réponde vite car, soyons honnête, je ne suis pas connectée 24h sur 24- pour y trouver de bonnes idées, des astuces, voire des recettes, qui vous permettront de faire face à cette difficile situation.

Des idées (toujours) bonnes

Un des chevaux de bataille de « SOS masala!! » sera de vous aider à ne pas gaspiller (et par conséquent, à économiser) vos produits frais ou déjà préparés. Comme une véritable ménagère, vous devriez donc être capables, après quelques articles lus ici, de maîtriser « l’art d’accommoder les restes ».

Enfin ça, c’est la théorie… Pour être tout à fait honnête, parfois, on a des idées pas si bonnes que ça. Je vous présente donc ici deux exemples de recette: une franchement très moyenne, et une satisfaisante.

 

Boulettes de pot-au-feu

    Un bon pot-au-feu, c’est bon, on y a passé un certain temps, on avait acheté des bons produits, mais on en a fait trois tonnes et à la maison, on en a un peu marre d’en manger tous les soirs… Bien sûr, réchauffé c’est meilleur, et on peut le manger froid avec de la mayonnaise, changer l’assaisonnement etc… Mais cette semaine-là, j’avais envie de chercher une idée nouvelle, changer les textures, mais sans y passer des heures et des heures. C’est là que je me suis dit: le pot-au-feu est bon, si on écrase le tout et qu’on en fait des boulettes passées dans la chapelure, ce sera délicieux.

                                                          10815947_10152912646051907_10050484_n

    Alors pourquoi pas de photos de cette idée fabuleuse? Parce que ce n’était pas beau. Et franchement, pas très bon. J’avais improvisé la recette pour un apéritif, et j’ai trouvé les boulettes fades, je ne les ai pas servies. Voilà donc un exemple de recette pour accommoder les restes à ne pas reproduire chez vous… Un appel à contribution sur le thème du pot-au-feu est même envisagé!

Blinis au saumon fumé, crème de topinambour, jaunes d’oeufs brouillés au sésame…

    Connaissez-vous ce problème de l’après-invitation, du lendemain? Après un apéro dînatoire ou une soirée entre amis, il n’est pas rare de se retrouver avec le problème suivant: plein de petits restes, d’ingrédients en petites quantités, et pas d’idées pour les utiliser.

    Ce jour-là, je me retrouvais avec un peu de saumon fumé, mais pas assez pour faire un cake ou autre préparation du même genre, des radis, une purée de topinambour, quelques jaunes d’oeufs. Je me suis alors lancée dans la confection de gros blinis, ai transformée la purée de topinambour en crème onctueuse, ai brouillé les jaunes d’oeufs avec du sésame: et voilà comment en quelques minutes, nous avons pu déguster un dîner léger et original, où chacun a pu trouver son compte en tartinant ses blinis.

10815676_10152912970886907_1968242926_n

 

Les blinis

2 oeufs

125 g de farine de blé

125 g de farine de blé noir (ou sarrasin)

1 sachet de levure de boulanger

1 cuillère à café de sucre

25 cL de crème fleurette

beurre demi-sel

Dans un bol, mélanger le sucre, le sachet de levure de boulanger et un peu d’eau tiède.

Verser les deux farines dans un cul de poule, creuser un puits, y ajouter les deux jaunes d’oeufs légèrement battus. Après avoir obtenu un mélange assez homogène, ajoutez sans les casser (avec une spatule) les blancs d’oeufs montés en neige, puis la crème montée en chantilly. Laisser reposer la pâte une bonne demie-heure.

Faire ensuite chauffer un peu de beurre dans une poêle (une crêpière, c’est encore mieux), déposer une grosse louche de la pâte dans la poêle, puis les faire cuire des deux côtés comme une petite crêpe.

La crème de topinambour

3 topinambours

un peu de crème liquide

sel, poivre, safran

Eplucher les topinambours, les couper grossièrement, et les mettre à cuire dans de l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’ils soient tendres (ça ne devrait vraiment pas prendre longtemps, 15 min maximum). Les réduire en purée (là, vous faites comme vous voulez, fourchette, presse purée, robot plongeur…), y ajouter un peu de crème, jusqu’à obtenir une consistance onctueuse mais pas trop liquide. Mélanger à nouveau à feu doux, tout en rectifiant l’assaisonnement (je vous propose sel, poivre léger, et une toute petite cuillère à café de safran, ou quelques brins).

Les jaunes d’oeufs brouillés au sésame

jaunes d’oeufs

crème liquide

sésame blond

sel, poivre

beurre

Attention, la recette nécessite une exécution très rapide: préparer les ingrédients à l’avance et, pendant les 3 min de cuisson, ne pas faire autre chose!

Faire chauffer une bonne noisette de beurre dans une poêle, puis réduire le feu. Ajouter les jaunes d’oeufs légèrement battus et, dès que ceux-ci commencent à peine à se solidifier, un peu de crème liquide, tout en remuant énergiquement. Baisser encore le feu, et ajouter quelques graines de sésame. Remuer encore avec un peu de crème, jusqu’à ce que les oeufs soient à la fois onctueux et cuits. Retirer du feu et servir immédiatement, en parsemant de quelques graines de sésame.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Evelyne 01/12/2014 at 11:07

    Super idée les blinis au saumon fumé ! Je vais essayer … Merci Cécile !

    • Reply masala book 01/12/2014 at 13:25

      De rien! Tu me diras ce que ça a donné!

    • Reply http://www.thegreateasternwhiteout.net/ 23/04/2017 at 20:12

      Hei. Siden man har økt forbrenning etter at alkoholen er ute i kroppen, anbefaler du Ã¥ trene «dagenderpÃ¥» eller vente 2 dager? (eller øker bare forbrenningen f.eks 3-4 timer etterpÃ¥, det vil sei, mitdt pÃ¥ natta?)Har blitt litt redd for Ã¥ dra pÃ¥ fest osv, fordi jeg prøver Ã¥ slanke meg!

  • Reply Autour du topinambour – Masala book 05/12/2014 at 13:50

    […]     Pour casser le côté rustique de cette racine et les préjugés qu’on peut avoir à son égard (la rumeur dit que le topinambour donnerait des gaz… pas constaté chez nous!), j’ai décidé de l’associer à une épice délicate, le safran, et de le hisser au rang des incontournables de l’apéritif automnal. Me voici avec deux recettes de bouchées apéritives au topinambour, que vous pouvez compléter avec la recette de la crème de topinambour figurant dans un autre article de ce blog (« L’art d’accommoder les restes »). […]

  • Leave a Reply