Je m'habille..., Masala mess

J’ai testé pour vous… la location de vêtements

15/10/2018

Si, comme moi, vous êtes tiraillés entre votre amour du vêtement et votre envie de moins consommer, vous avez peut-être déjà eu l’oeil attiré par les émergentes florissantes prometteuses jeunes enseignes de location de vêtements. Après plusieurs mois d’hésitation, je me suis jetée à l’eau, et j’ai testé pour moi vous. Récit d’états d’âmes de consommatrice raisonnée.

Comme un poisson

A l’origine de ma décision, une posture de victime: une errance quotidienne sur les réseaux sociaux m’a amenée à considérer très régulièrement une publicité bien alléchante pour  Le Closet. Je ne sais pas vous, mais je me sens particulièrement vulnérable face aux animations qui prolifèrent sur les dits réseaux. Un fond blanc, des vêtements propres, colorés, bien pliés, qui se déplient tout seuls, se rangent dans une charmante valise vintage, changent, un message un peu tendance, qui fait vibrer la petite conscience du consommateur, le fait culpabiliser de trop consommer, et paf, même pas besoin de cliquer sur la vidéo et d’entendre la musique: je suis intriguée, hameçonnée. Bravo les cookies, bravo le service de comm’, merci le réseau social, la victime est piégée, vaguement consciente de sa faiblesse, mais piégée quand même.

Je plonge

Ensuite seulement vient la curiosité. Je clique, et je découvre le fonctionnement de la chose. Voilà comment ça se passe:

Le Closet vous propose, pour une certaine somme par mois, de sélectionner pour vous des vêtements et accessoires, que vous pouvez conserver un temps illimité avant de les renvoyer, sans frais, ou de les acheter, à des prix réduits.

Ce qui m’a plu d’emblée, c’est l’absence d’engagement, le choix donné entre plusieurs formules et, bien sûr, le côté écolo de la chose. Sur ce dernier point, j’ai apprécié qu’on me donne le choix entre un superbe emballage carton ou un emballage beaucoup plus petit. A noter qu’en fait, j’aurais préféré qu’on ne me donne pas le choix et qu’on m’impose l’emballage plus petit, mais bon, avoir le choix, c’est déjà pas mal.

J’étais en revanche bien plus sceptique à l’idée qu’on choisisse pour moi des vêtements et accessoires, même si la validation finale restait mienne.

La robe sélectionnée pour moi cette semaine. Mon défi: ne pas l’acheter!

Into deep

Finalement, je vous livre une liste des points positifs et négatifs du système, selon moi:

Les points positifs de cette location de vêtements

  • L’entreprise est réactive pour le choix de vos vêtements comme pour leur envoi.
  • Comme vous avez créé un profil et que vous pouvez à tout moment indiquer ce que vous aimez comme style de vêtements, ce que le site vous propose est en général vraiment pensé pour vous, et vous convient bien.
  • Vous pouvez porter des vêtements auxquels vous n’auriez pas pensé.
  • Vous pouvez porter des vêtements que vous n’avez pas envie d’acheter, notamment parce qu’ils sont trop chers.
  • Vous pouvez modifier ou résilier votre abonnement facilement.
  • Même si vous achetez finalement un des vêtements loués, il ne s’agit pas d’un vêtement neuf… Donc vous consommez de manière plus responsable.

Les points négatifs de cette location de vêtements

  • Il faut résister à la tentation d’acheter tous les vêtements qui vous plaisent… sinon, la location n’a plus de sens et revient bien cher.
  • Il y a parfois quelques erreurs de casting, et on se retrouve avec un vêtement qui ne nous plaît pas, alors que les autres oui… et on ne peut renvoyer que la sélection entière, ou alors il faut acheter la pièce qui nous plaît et renvoyer l’autre.
  • Les vêtements ne sont pas forcément issus de marques locales ou écoresponsables.
  • Cela demeure un budget à prévoir par mois.

La sélection comporte toujours un accessoire: bracelet, bague, boucle d’oreilles, sac à main, foulard.

Si vous voulez aller voir par vous-mêmes, cliquez donc un peu ici.

Le haut…

choisi pour moi cette semaine.

Je tiendrai bon aussi!

Enfin, sachez que la concurrence est de plus en plus rude, et que vous pouvez trouver le même principe chez d’autres entreprises… mais ne les ayant pas testées, je ne peux guère vous en parler!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :