Masala diary

« Divers instruments propres à certains arts »

19/01/2015

Cette semaine, après un deuxième contrat pour lequel je n’ai pris aucune photo (ce que je regrette amèrement), et avant de me lancer (enfin) dans la rubrique promise – celle avec les idées repas pour toute la semaine, non, non, je n’ai pas oublié – , je vous propose un avis d’utilisatrice, un feedback comme on dit si bien désormais, sur quelques nouveaux ustensiles qui m’ont récemment été offerts.

Autour de moi évolue une foule de gens généreux qui semblent avoir à coeur que je continue à cuisiner, et qui m’ont gâtée aux alentours du 25 décembre. Voici donc les ustensiles dont il est question dans cet article:

961536_10153060422856907_1609504117_n

La volette à pâtisserie

J’en rêvais depuis longtemps – dans ma tête, ça s’appelait une grille, terme hyper technique – , sans oser sauter le pas. Oui, en fait, je suis assez frileuse en matière d’achat, j’ai toujours bizarrement un impératif qui m’empêche de consommer, une vague culpabilité qui me pousse à acquérir plus facilement des pyjamas 12 mois et des chaussures taille 27 que des accessoires destinés à me faciliter la vie en cuisine. Car enfin, une grille volette à pâtisserie, ça ne coûte pas un bras. Là, c’est un cadeau, donc je ne connais pas le prix exact, mais en voici une similaire.

10942292_10153060422811907_1102735486_n

« Mais alors c’est bien gentil ce blabla, concrètement, à quoi ça sert? », me direz-vous. Tout simplement, à laisser refroidir un gâteau qu’on a démoulé, par exemple, ce qui évite qu’il colle au plat, qu’il soit trop humide (particulièrement utile dans le cas d’une tarte). Mais surtout, c’est indispensable lorsqu’on veut réaliser un glaçage type glaçage miroir: on pose le gâteau sur la volette, elle-même placée au-dessus d’un récipient quelconque (une assiette, c’est bien, ou même une feuille de papier sulfurisé, soyons fous), et on fait couler le glaçage sur le gâteau. On peut alors mieux doser le glaçage, le répartir sur toute la surface à couvrir, et éviter les traces sur le plat de service. C’est magique.

IMG_1085

La spatule de glaçage

Là, le nom de l’ustensile est transparent. Chez moi, cette spatule a déjà occupé plusieurs autres fonctions depuis son arrivée dans la cuisine: elle a été utilisée pour lisser plusieurs couches de mousses de bavarois, et faire glisser plusieurs préparations d’un plat à un autre. En pâtisserie comme en dressage d’assiette, elle s’avère donc indispensable pour un travail soigné, les yeux presque fermés.

10934230_10153060422896907_1878334379_n

La mandoline

Objet fantasmé et redouté, pour quiconque a déjà eu une coupure assez profonde ou vu quelqu’un se couper profondément mais souhaite découper des légumes de façon très régulière et rapide… Il s’agit ici d’une mandoline que je qualifierais de semi-pro, offerte par ces grands tarés gens extrêmement généreux que sont mes parents. Donc là, si vous décidez de faire l’acquisition de ce genre d’outil, c’est cher. Il existe néanmoins des mandolines de meilleur marché… Attention quand même, je me répète, ça coupe, prenez-en une avec une protection pour les doigts, et manipulez-la avec précaution.

A quoi ça sert? A couper vite et de manière très régulière des légumes de toutes sortes: en rondelles, fines, moins fines, ou en julienne. Par conséquent, ça permet de cuire les légumes uniformément, puis de les présenter plus joliment.

DSC00355

L’entonnoir à piston

10942777_10153060422796907_432363693_n

Un cadeau du père Noël, une inspiration quasi divine, un ustensile que je ne connaissais pas… Et qui n’est pas uniquement un gadget! Grâce à cet entonnoir, fini les bords de verrines et autres récipients à nettoyer, et bienvenue aux petits décors qui ne dégoulinent pas. C’est une alternative à la poche à douille, plus simple d’utilisation et de nettoyage. On remplit donc l’entonnoir avec la préparation crémeuse ou liquide, puis on appuie sur le piston pour faire couler cette préparation. Le débit est réglable, donc on est tout content. Personnellement, je l’ai utilisé pour remplir des verrines, pour garnir un gâteau avec un coeur de mousse, pour faire couler du glaçage sur des gâteaux individuels… Toujours un succès!

10937727_10153060422756907_37099013_n

Ah, j’allais oublier… J’ai aussi des collègues formidables qui, suite à un atelier pâtisserie à  la maison, m’ont offert ces trois maryses! Là encore, un indispensable en pâtisserie… qui manquait à ma cuisine!

10934504_10153060421791907_545766777_n

Pas de référence pour ces ustensiles, vous l’aurez remarqué: c’est tout simplement parce qu’il s’agit de cadeaux. Je sais néanmoins que beaucoup viennent ou ont été inspirés par cette marque: http://www.culinarion.com

Je ne suis pas accroc à une marque en particulier, je recherche le solide, le pratique, plus que le nom de marque… Dès que je fais un article sur des ustensiles que j’ai moi-même achetés, je vous mets toutes les références, promis!!

Bonne cuisine hivernale.

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply Delphine 19/01/2015 at 23:06

    La volette, c’est impératif ^^ Ca permet aussi d’avoir des sablés bien croustillants et non ramollis par la vapeur ! J’en ai deux, ça ne prend pas de place dans un tiroir et c’est très abordable 😉 .
    Les maryses, c’est aussi un grand confort quand on évite de les faire brûler dans les casseroles comme moi ^^
    J’ai ni spatule (mais achat prévu), ni mandoline (vu mon amour pour les légumes…). Pour l’entonnoir, on me l’a offert il y a 5 ans je crois et… je ne l’ai toujours pas utilisé. Je le prévoyais pour des chocolats ou des pâtes de fruit ^^Par contre je suis une adepte de la douille, pour moi chaque ustensile à son usage. L’entonnoir pour les préparations les plus liquides.

    Voilà, désolée, j’ai pas pu m’empêcher de ramener ma fraise, mais les artciles sur les ustensiles… j’adore 😉

    Chouette Noël que tu as eu là.

    • Reply masala book 20/01/2015 at 22:27

      Pour les maryses, même remarque qu’à Zazou: je pense que tu devrais utiliser des spatules en bois pour les préparations sur le feu, et réserver les maryses aux mélanges hors du feu, si tu as tendance à les faire brûler.
      Pour l’entonnoir, attention, c’est pas l’équivalent de la poche à douille, ce n’est pas ce que j’ai dit! Mais dans certains cas, ça peut la remplacer, quand, comme tu dis, les préparations sont un peu liquides et qu’on veut les verser proprement dans des moules. Super utile pour la décoration, le glaçage, le nappage aussi, je me répète.

      Quant au fait de ramener ta fraise… Ben c’est le principe de mon blog! Contente d’avoir autant de commentaires, je ne pensais pas qu’un article de ce type trouverait son public. Deux conclusions: je dois renouveler l’exercice puisque cela vous plaît… et tu peux ramener ta fraise plus souvent ici si tu veux (et même un autre fruit, voire un légume, soyons fous!).

      • Reply Delphine 20/01/2015 at 22:35

        Il va surtout falloir que j’achète des maryses de qualité et non des premiers prix. Les plus chères résistent à la température 😉 J’ai toujours du mal à me servir d’ustensiles en bois pour cuisiner du chocolat.

        • Reply Catherine 22/01/2015 at 22:49

          Oui les maryses de qualité résistent à une haute température ! Faut pas les acheter chez Leclerc, c’est de la m….

  • Reply Zazou 20/01/2015 at 09:15

    Super article qui fait rêver les néophytes comme moi. A part les maryses je n’ai aucun des ustensiles listés mais la « grille » (ouais ouais) ca me parait indispensable.
    Et je suis aussi très douée pour faire fondre les maryses ^^
    Merci pour toutes ces explications !

    • Reply masala book 20/01/2015 at 22:20

      Ah tiens, un don de fusion des maryses! C’est parce qu’il ne faut pas l’utiliser exactement comme une spatule ou cuillère en bois, mais plutôt pour mélanger hors du feu, je pense. 🙂

  • Reply Catherine 20/01/2015 at 09:26

    Il faut que tu testes absolument les produits Guy Demarle, je suis sûre que tu vas adorer !

    • Reply masala book 20/01/2015 at 22:18

      Ahlàlà tu es le diable en fait! Je me retiens de consulter le catalogue, pour ne pas trop dépenser… Mais j’y songe sérieusement, avec une représentante de choc, je cèderai sûrement à la tentation. 😉

      • Reply Catherine 22/01/2015 at 22:51

        Il faut se faire plaisir en restant raisonnable !!! 😉

  • Reply Sop 20/01/2015 at 14:34

    Perso, je ne m’y connais pas beaucoup en marques d’ustensiles culinaires en revanche, j’adore ce genre d’article type wih-list ou indispensables. Du coup, je piocherai dedans pour de futurs cadeaux car à la maison, c’est plutôt monsieur qui cuisine. Une sélection avec les mots de Masala, c’est encore mieux !

    • Reply masala book 20/01/2015 at 22:13

      Yes! Je suis contente de pouvoir être utile à madame ET à monsieur alors! Et un jour, peut-être, j’arriverai à goûter les petits plats préparés par P’tit Bichon avec ses nouveaux ustensiles. 🙂

    Leave a Reply