Côté cuisine, Dessert

Blossom

26/05/2015

Le mois de mai a beau être empli de jours fériés, de journées qui rallongent, vous avez pu constater que le temps m’a fait défaut ces dernières semaines. C’était peut-être le temps nécessaire à la maturation de ce dessert!

11272122_10153364820721907_1792524176_n

Un bouquet

Le bourgeon de printemps a en effet choisi le joli mois de mai pour éclore et parfumer vos papilles. Je ne suis pas une adepte des petites fleurs sur l’assiette, et je n’ai guère envie d’en déguster non plus. Il m’arrive d’en utiliser certaines, en infusion, ou en extraits, sirops, ou autres parfums délicats… Mais le projet de ce dessert de mai n’était pas d’obtenir des saveurs fleuries. Pourquoi l’appeler blossom, alors, me direz-vous? Parce qu’avec sa dominante de rouge, sa brillance, son petit goût d’herbe et sa fraîcheur, il m’a bien sûr été inspiré par la saison. Parce qu’il est à la fois timide et entêtant. Parce que c’est un bouquet de fraises, qui veut exprimer ma passion pour ce fruit.

11121158_10153364820731907_1085051995_n

Des amours de fruits

Le voilà en effet, le premier vrai dessert fruité de ce blog! Et quels fruits? Deux fruits de printemps auxquels je voue un amour presque inconditionnel.

La fraise, d’abord. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours affirmé qu’il s’agissait de mon fruit préféré. Même si c’était avant de découvrir bon nombre de fruits délicieux, même si cette inclination est très partagée et n’a rien d’original, même si je sais qu’il me reste encore de nombreuses épiphanies végétales, je conserve une affection particulière pour le parfum qu’exhale ce petit polyakène. Il était par conséquent inenvisageable de ne pas proposer un dessert à la fraise. Et presque sacrilège de la couper davantage…

11310994_10153367577171907_119988115_n

La rhubarbe, ensuite. Dans mon imaginaire d’enfant, la rhubarbe, c’était « dégueu ». Tout simplement parce que cela m’était présenté sous la forme d’une confiture filandreuse, marron, et que la sonorité puis l’orthographe du mot ne m’inspiraient guère confiance. C’est d’abord une tarte qui m’a réconciliée avec ce fruit, que j’ai depuis à coeur de cuisiner régulièrement. J’en apprécie l’acidité, la couleur, le soupçon de sucre qu’on y trouve déjà, les multiples associations qu’elle propose.

11245442_10153364820781907_990337711_n

Une touche personnelle

Il fallait désormais associer les deux fruits, conserver leurs saveurs intactes, tout en apportant ma petite touche personnelle. De la fraise, j’ai conservé le parfum et la forme: une tarte aux fraises, pâtisserie de fête des mères, gourmandise légère, mais juste rehaussée d’une crème pâtissière au chocolat blanc et paprika, et d’un sirop de persil plat, pour rappeler l’herbe coupée après la pluie. Même esprit avec la rhubarbe, travaillée crue pour un sorbet plein fruit, vert, acidulé et frais. Enfin, un peu de rondeur, grâce à une crème fouettée à la ricotta et fève tonka.

Blossom

11330473_10153364820626907_1129236910_n

Tarte à la fraise, crème pâtissière au chocolat blanc et au paprika, sirop de persil plat, crème fouettée à la ricotta et fève tonka, sorbet de rhubarbe

11297717_10153364820611907_1404454254_n

11328926_10153364820786907_501262645_n

11334320_10153364820736907_1326548865_n

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Olanjali 26/05/2015 at 20:57

    J’étais un peu sceptique au départ, mais ce sorbet de rhubarbe a été une vraie découverte pour moi. Juste délicieux !

    • Reply masala book 26/05/2015 at 21:36

      Finalement, j’aurais peut-être pu l’appeler « audace »! Ce sera pour un autre dessert, j’y tiens. 🙂 Mais la rhubarbe crue, maintenant que j’y pense, c’était osé. Et délicieux!

  • Reply Sop 29/05/2015 at 11:51

    Ravie que Masala propose un dessert à la fraise, ce fruit dont je n’ai pas su apprécier le goût ni les qualités pendant longtemps alors que maintenant, la mythique tarte aux fraises est devenue un de mes must de boulangerie et de dessert du dimanche.
    Pour la rhubarbe, j’attends impatiemment de déguster les créations de Masala !

    Encore une sublime réalisation en tout cas.

    • Reply masala book 01/06/2015 at 20:33

      Pendant longtemps, je n’étais pas fan de la tarte aux fraises, parce que je trouvais la crème pâtissière trop présente par rapport à la saveur de ce fruit que, pendant ce temps, tu boudais… Contente que la création de mai nous mette toutes les deux d’accord! 🙂

    Leave a Reply